C'est quoi la kinésiologie ?

Dernière mise à jour : 1 déc. 2021

« Le cerveau, l’instrument qui pense, qui réagit, est l’entrepôt de la mémoire »

JIDDU KRISHNAMURTI


Elle est à l’initiative d’un chiropracteur américain, Dr Goodheart, dont la pratique vise à rétablir un mieux-être en passant par la posture et le système nerveux central. Dans les années 60, il mit en exergue une corrélation entre la faiblesse du tonus musculaire et un système nerveux perturbé par la découverte du test musculaire.


Avec la participation de confrères, il mit en pratique ses observations et appliqua des corrections de stimulation sur le système lymphatique, nerveux et crânien lors de ses séances, et, vit une meilleure posture et un bien-être de ses patients.

Le Dr Goodheart nomma cette approche la « kinésiologie appliquée » et il décida de l’enseigner aux professionnels de santé.


Par la suite, la kinésiologie devient populaire auprès du public grâce au chiropracteur Dr Thie John, élève du Dr Goodheart en kinésiologie « appliquée ». Il intégra la circulation énergétique (force vitale) des méridiens issus de la médecine chinoise à la pratique de la kinésiologie (muscle-méridien-organe).

Ce que l’on nomme depuis : La Santé par le Toucher® ou Touch for Health®

Le but de cette évolution étant de rendre la kinésiologie accessible pour tous, afin de faciliter l’accès à son propre bien-être en autonomie.

Puis d’autres professionnels ont contribué à l’évolution de la kinésiologie créant ainsi une extension, appelée la « kinésiologie spécialisée ». De nos jours, elle est regroupée et enseignée sur la base d’un tronc commun :

  • Brain gym® : la gym du cerveau par la mise en application d’exercices pratiques pour favoriser la compréhension, la communication et l’organisation

  • Three In One Concept® : le Concept Trois en Un permet l’intégration corps-mental-esprit grâce aux émotions identifiées pour favoriser le choix

  • Touch for health® : équilibration de la circulation énergétique des méridiens chinois

Son origine étymologique peut se comprendre de deux façons :

  • La première : littéralement « étude ou science par le mouvement » à ne pas confondre avec la pratique de la kinésithérapie qui est «la thérapie par le mouvement». C’est-à-dire que la force de résistance du muscle à une pression permet de mettre en lumière un blocage de celui-ci. Définition que j’attribue davantage à la kinésiologie « appliquée »

  • La seconde : à l’époque des philosophes platoniciens logos signifiait « parole » et kinesis en latin, « se mouvoir ». Je retiens cette deuxième définition dans ma pratique qui est de faire parler le corps, soit de mettre en mouvement « la parole » du corps grâce au test musculaire.



Le Test Musculaire

Le test musculaire correspond à la force de résistance à une pression dont celle-ci sera plus faible s’il y a blocage ou court-circuit dans la circulation de l’information. Il permet de mettre en lumière la tonicité ou la faiblesse de la réponse musculaire.


Le corps possède une mémoire cellulaire dont le test musculaire permet d’interroger celui-ci. Le stress perçu est facteur de déséquilibre de la triade : structurelle-biochimique-émotionnelle. Comme le surmenage, des émotions négatives répétitives (honte, tristesse, culpabilité, peur…) Mais aussi la douleur physique et/ou émotionnelle avec des modes de pensée d’auto-sabotage, des croyances limitantes, d’injonctions…qui amoindrissent la fluidité du mouvement et la circulation de l’information.

Depuis 1912 sont recensées des observations sur la réponse musculaire, on parle aujourd’hui en kinésiologie de biofeedback. Ce retour du muscle indicateur permet de conduire une séance et "d’interroger" le corps afin d’appliquer des corrections pour lever des blocages dans le but d'harmoniser l’ensemble des composants d’un individu sur plusieurs plans. L'information circule avec davantage de fluidité dans le corps facilitant son intégration à la conscience.


Cette approche est toujours en évolution vers de nouvelles spécialités (Adaptogénèse®, kinésiologie Harmonique®, kinésiologie périnatale® …) comme elle le fut dès sa création.


Pour conclure, la kinésiologie spécialisée vise au bien-être global et personnalisé de chaque consultant, par la pratique d’outils de correction variés contribuant au retour à l'équilibre sur plusieurs structures de l'individu.


Si vous souhaitez en savoir plus et entreprendre un travail sur vous même, la kinésiologie peut vous accompagner dans ce cheminement, c'est par ici

65 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout